Accueil Analyse 4 situations soûlantes quand tu n’as pas le permis de conduire

4 situations soûlantes quand tu n’as pas le permis de conduire

par Sam

Passer le permis de conduire n’est pas une tâche aisément facile. J’en suis la preuve vivante et je ne suis pas le seul à avoir autant galéré. Mais ce qui est bien dans tout ça, c’est que tu feras tout pour le garder dans ce cas. Quand tu connais la galère de ne pas avoir le permis de conduire, alors tu peux comprendre que ces situations dont je vais te parler ci-dessous sont quand même assez soûlantes.

Une liberté plus limitée

Quand tu n’as pas le permis de conduire, ta liberté est plus restreinte. Tu ne peux pas partir de chez toi quand tu veux, et arriver à un lieu donné aussi rapidement. Même si j’avais le permis à ce moment, une fois j’étais parti sur Bordeaux mais pas en voiture. Je voulais aller au centre commercial qui se trouve vers Bègles, mais avec le bus tu en as pour 50 minutes environ. En voiture, c’est largement moins long que ça, tu peux en être sûr.

Ce que je veux dire, c’est que sans permis, tu dois prendre les transports en commun. Et si dans les grandes villes ça passe encore, avec le métro notamment ; quand il s’agit du bus ou même du tramway, tu ne peux imaginer comment c’est chiant de devoir perdre autant de temps. Puis, le bus/tram prend un trajet défini, souvent celui que tout le monde prend. Donc propice aux embouteillages. En voiture, tu peux prendre le trajet que tu souhaites, les raccourcis les plus intéressantes…

De manière générale, avoir la voiture te permet d’aller où tu veux, quand tu veux. Sans ça, certains lieux te seront jamais accessibles, tout simplement.

Aller en soirée

De même que la journée, ne pas avoir de permis le soir est également problématique. Soit tu contactes un Uber et tu payes hyper cher (par rapport à prendre le volant, tout simplement), soit tu comptes sur tes amis. Mais déjà, ces derniers pourraient en avoir marre. Ensuite, tu dépends d’eux. Si ton ami veut partir de la soirée, tu devras partir également, même si tu désires rester.

Imagine que tu souhaites choper une fille. Tu vas en boîte de nuit, et en sortant, tu ne la ramènes pas chez toi, puisque tu n’as pas de voiture. Enfin, les amis ont de moins en moins tendance à te chercher. Au début, ils proposent. Puis, ils se rendent compte que le trajet n’est pas pratique, quand même. Le détour, selon si ça rallonge leur trajet personnel les amène à laisser tomber l’idée de te chercher, au final.

Et je sais de quoi je parle, d’autant plus que je pars souvent chercher un ami qui – encore pire – a le permis de conduire mais pas la voiture. Du coup, je pars le chercher puis je le ramène. Problème, c’est que durant l’été, quand je le cherche, mon temps de trajet passe de 15 minutes au double car je dois réaliser un détour pour le chercher. Ce n’est pas sur le même trajet de base.

Le reste de l’année, c’est encore mieux car je me rends au centre ville. Et si tu veux, pour le chercher, je dois – du fait que j’habite à l’opposé de lui – traverser le centre ville. On pourrait me dire que rien m’oblige à faire tout ça, mais c’est un des amis qui a été le plus là pour moi.

Des urgences qui ne peuvent être réalisés

Que ce soit des courses nécessaires, rejoindre ses amis en soirée après avoir reçu une proposition une demi-heure avant… Quand tu n’as pas de permis, tu ne peux pas faire tout ça. Tout ce qui est urgent devra attendre. Après, pour les blessures graves et autres accidents il y a le SAMU, certes. D’ailleurs vaut mieux prendre le SAMU que la voiture, sauf si tu habites Strasbourg. Autrement, tu n’es pas prioritaire.

Mais sinon, si par exemple tu es un peu en retard en cours, en voiture tu peux encore limiter la casse. En bus ? Autant créer un faux arrêt maladie (bien que ce soit illégal et débile, en soi) parce que sinon c’est une heure de retard. Et toutes les conséquences qui s’en suivent.

Trouver un travail

C’est très simple ce point-là, les employeurs ne t’embauchent pas si tu n’as pas le permis. A part des cas exceptionnels, comme par exemple le fait que l’établissement se situe en plein centre-ville. Avec les transports en commun ça passe encore. Le problème, c’est que pour financer ton permis de conduire, il te faut gagner de l’argent. Tu dois donc trouver un travail, mais personne ne t’embauche parce que tu n’as pas le permis. Te voilà donc dans un cercle vicieux.

Trois solutions s’offrent à toi si tu veux quand même financer ton permis malgré cette contrainte :

  • Les fast-foods comme McDonald’s et autres KFC embauchent même si tu n’as pas le permis de conduire, pour peu que le fast-food en question soit accessible. Ou encore si tu habites à côté.
  • Pôle Emploi te propose une aide au permis de l’ordre de 1 000€… Si tu souhaites faire réserviste.
  • Mentir sur ton CV, mais là encore, il ne faut pas que ce soit un travail qui dépend exclusivement de la voiture.

Sinon, bon courage pour financer ce dont tu as besoin pour aller travailler, quand bien même tu ne peux pas travailler car tu n’as pas le permis, objet de ce finance. Un cercle vicieux qui n’en finit plus, clairement.

Après, je pense que si tu habites Paris, de ne pas avoir de permis ce n’est pas grave. D’ailleurs, la France converge de plus en plus sur un modèle où les voitures disparaissent peu à peu du centre-ville. Hausse des prix de l’essence à peine exagéré, parkings payants au centre ville, contrôles policiers plus fréquents… Autant se passer de la voiture.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.