La nouvelle Opel Corsa made by PSA donne plus envie que les générations précédentes

par Sam

Suite au rachat d’Opel par PSA, le renouvellement de la citadine a pris du retard. Certes, seulement d’un an, mais c’est pour la bonne cause. Le but était en effet de placer des moteurs de PSA au lieu de ceux de l’ancien propriétaire GM. Autrement, PSA aurait continué à payer des amendes s’il utilisait ses anciens moteurs. Ainsi, la nouvelle génération de l’Opel Corsa F, sortira en novembre 2019. Quant à la version électrique, déjà disponible à la commande et qui devra faire face à la Volkswagen ID.3, elle sortira au printemps 2020.

Que penser de cette alternative, alors même que PSA renouvelle également la Peugeot 208 ? La réponse est toute simple, puisque la Corsa s’en différencie de part un style adopté plus simple. Mais la voiture offre ce qu’il faut, et comme il le faut. On peut imaginer que l’Opel Corsa F est l’équivalent allemand de la Renault Clio. C’est une voiture qui adopte un design moderne, de même pour l’intérieur, mais qui reste accessible.

Voilà un changement qui fait du bien

Résultat de recherche d'images pour "opel corsa 2019 interior"

Concernant l’extérieur, nous n’allons pas tourner autour du pot. Cette nouvelle Corsa est jolie. Elle se différencie de la nouvelle 208, même si elles partagent la même base. Les personnes en charge de la nouvelle citadine du groupe au blitz ont réussi à lui transmettre la même personnalité. Avec, qui plus est, un design qui donne plus envie. L’arrière de la Corsa est également beau. On notera l’aileron de requin disposé derrière la porte arrière. Une mode qui se fait beaucoup chez les citadines, comme c’est le cas chez la Audi A1.

Honnêtement, un travail magnifique a été réalisé, et ce travail va même jusqu’à la signature LED qui fait là encore, référence au blitz caractéristique de la marque. D’extérieur, l’Opel Corsa donne envie de la conduire. Elle arrive à surpasser la génération précédente, qui n’était pas des plus plaisantes pour ma part. La Corsa F arrive à nous donner envie. Au point qu’on peut même l’acheter sans devoir attendre les German Days et les 4 300€ de réduction qu’il y aurait pu y avoir.

L’intérieur de la voiture

Résultat de recherche d'images pour "opel corsa 2019 interior"

De manière globale, l’intérieur est assez intéressant, mais reste tout de même sobre. Les équipements sont là où il faut. La marque ne prend pas de risque et propose un ensemble classique, pour les clients qui prendrait probablement de l’intérieur trop moderne de la nouvelle 208, dont on parlera mercredi prochain.

En résumé, elle prend les éléments de la Corsa E et les met au goût du jour pour 2019. On a un volant qui semble être agréable au niveau de la prise en main. Après, on retrouve forcément des éléments de PSA, comme l’écran du milieu ainsi que le levier de vitesse automatique à 8 rapports, la boite ETA8.

Cet intérieur fait moins féminin que la génération précédente. Disons qu’il est neutre. Et au final, pour une citadine, c’est tout ce qu’on lui demande.

De plus près :

Résultat de recherche d'images pour "opel corsa 2019 interior"

On constate que l’écran central est plus grand par rapport à la génération précédente. Attention, car il parait grand mais comme PSA a l’habitude de faire, les côtés ne servent qu’à afficher l’heure et la climatisation. Dommage parce que ça aurait été sympa d’avoir un GPS qui prend la totalité de l’écran, ou encore d’avoir deux écrans côte à côte si l’on souhaite afficher le GPS et le menu de la radio en simultané, par exemple.

De plus, si l’on monte dans les finitions, on peut avoir un écran digital à la place des compteurs à aiguilles. Une instrumentalisation numérique qui ne prend pas toute la place disponible. Et c’est dommage parce que le rendu final n’est pas très bon. Rien n’empêchait d’avoir un virtual cockpit plus large, en soit. Mais ce serait marcher sur les plates bandes de la 208.

La Corsa F va t-elle marcher sur les plates bandes de la nouvelle 208 ?

Maintenant qu’Opel appartient à PSA, les deux citadines ne vont-ils pas pour autant entrer en concurrence directe ? Personnellement, je pense que la Corsa marchera comme à son habitude mais elle ne va pas pour autant sauter jusqu’à la seconde place, par exemple. Elle va bien se vendre, mais déjà, elle n’aura pas le coup de boost des clients professionnels, qui achètent rarement l’Opel Corsa. Donc le Top 10 ne sera pas possible.

Ensuite, elle satisfera les clients qui ne veulent pas d’une 208 qui change trop par rapport à l’ancienne génération. Pour ces clients là, l’Opel Corsa F peut être une alternative plus douce. Voire même une continuité de l’ancienne 208. On peut même imaginer que cette citadine affrontera la Renault Clio. Enfin, en France tout du moins.

Il faut savoir que l’Opel Corsa reste une allemande et que c’est surtout là-bas qu’elle doit faire ses preuves. Et en Allemagne, il s’est vendu 47 848 Corsa en 2018, soit -6,8 % par rapport à 2017. Une petite chute qui la place en neuvième position sur le marché, toujours en 2018. En comparaison, la Volkswagen Polo, sa concurrente directe, est classé 3ème avec 70 546 véhicules vendus.

Que penser de cette nouvelle Corsa F ?

La nouvelle Opel Corsa reste sobre, mais arrive à maîtriser cette sobriété en proposant une belle citadine aux airs racés, par moment. Et comme se veut la mode, aussi. Celle de proposer une sportive que d’esthétique. Quoi qu’il en soit, l’intérieur est bien réalisé et améliore celle de la version précédente. Cela dit, il reste des détails à corriger, comme le virtual cockpit qui ne prend pas toute la place de la console où elle se situe.

Elle peut faire une belle alternative à ceux qui ne veulent pas d’une 208 jugé trop différente, ou encore ceux qui ne veulent pas d’une Renault Clio, de peur qu’il y ait des rappels au niveau du moteur TCE, notamment. De toute manière, la Corsa F vise surtout le marché allemand, tout en comptant pérenniser le marché européen. Mais on voit clairement qu’elle s’attaque à la dernière Polo sans pour autant la copier bêtement.

Si tu cherches une voiture qui sort du lot, la nouvelle Corsa n’est pas faite pour toi. Si en revanche, tu cherches un bon déplaçoir qui fait le taf, alors dans ce cas, elle te vise. Les motorisations seront thermiques, avec le moteur atmo 75 chevaux et le Puretech de 100 ou 130 chevaux, un diesel de 100 chevaux et enfin, une motorisation électrique de 136 chevaux.

On retrouve la même motorisation électrique que chez PSA, puisque le rachat d’Opel a été également réalisé pour récupérer la plateforme électrique. Pour, au final, la lui faire bénéficier en dernier, puisque les premières livraisons électriques auront lieu au printemps 2020. Pour le reste, la nouvelle Corsa en thermique arrivera vers novembre 2020. Un mois après la 208 Mais elle sera présente au salon de Francfort qui a lieu en cette rentrée, du 12 au 22 septembre.

L’Opel Corsa sera disponible à partir de 14 600€ auquel la prime à la conversion peut s’appliquer. La version électrique sera disponible à partir de 29 900€ auquel il faudra enlever le bonus de 6 000€ provenant de l’Etat. Il faut faire gaffe aux tarifs affichés sur le site car ils soustraient toutes les primes possibles du prix de base. C’est possible d’avoir la Cors électrique à moins de 19 000€, mais avec le bonus de 6 000€ et la prime à la conversion qui sera de 2 500€. Dans tous les cas, elle sera moins chère que la nouvelle 208.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.