Accueil Analyse La Volkswagen ID 3 va-t-il vraiment faire la différence dans les ventes ?

La Volkswagen ID 3 va-t-il vraiment faire la différence dans les ventes ?

par Sam

Volkswagen mise tout sur l’électrique. Afin d’éviter de nouvelles polémiques sur le trucage des moteurs, la firme allemande proposera de plus en plus des modèles électriques. Elle veut proposer rapidement un large choix de véhicules avec ce type de motorisation. Ce n’est pas la première fois que le groupe allemand propose un véhicule électrique, mais la e-Golf n’a pas été un franc succès. Si bien qu’elle ne sera pas renouvelé avec la Golf 8.

Pour autant, Volkswagen n’abandonne pas l’électrique, mais a finalement décidé de proposer un modèle totalement à part. Voici donc la Volkswagen ID.3, une berline compacte électrique qui prend la place de la future défunte e-Golf, mais qui souhaite tout de même se différencier de celle-ci. L’objectif est donc de proposer un véhicule uniquement électrique, et non pas un dérivé d’un modèle existant également en thermique. La gamme ID sera développé au fur et à mesure, avec l’ID.4 qui sera, quant à lui, un SUV. Mais intéressons-nous à l’ID.3, pour commencer.

L’autonomie reste intéressante et se décline en trois niveaux de puissance, lui procurant 330, 420 ou 550 km d’autonomie selon le cycle WLTP. Ce qui est pas mal pour le dernier niveau, si cela se confirme. On serait (presque) au niveau d’une Tesla. La recharge de 100kWh permet de récupérer 290 km en 30 minutes. Même si cela signifie de s’arrêter souvent sur l’autoroute, de trouver les bonnes bornes de recharges (sur le réseau classique, pas comme Tesla et ses superchargeurs), c’est relativement pas mal.

L’extérieur

Résultat de recherche d'images pour "volkswagen id3"

Résultat de recherche d'images pour "volkswagen id3"

Jusqu’alors, le modèle était camouflé. Mais il fut dévoilé lors du Salon de Francfort. Et comme on pouvait s’y attendre de la part de Volkswagen, le modèle ne casse pas les codes. Il reprend tout ce qu’il se fait de manière générale chez les voitures électriques. Et encore, même BMW avec la i3 est allé plus loin. Cela dit, on ne va pas s’en plaindre, la voiture est normale et au final, c’est ce que le public demande. Parce que les voitures électriques provenant de 2120, on s’en passerait bien.

On a ici une sorte de Golf un peu différente (puisque c’est la même catégorie), avec un arrière que l’on retrouve habituellement chez les petites citadines type Twingo, Aygo, C1… Quoi que, on peut tout de même souligner que l’ID.3 s’inspire beaucoup de la Nissan Leaf, notamment au niveau du toit et de l’arrière, dont on pourrait croire qu’elle y fait clairement référence. Il faut dire que la Leaf est également une compacte, mais surtout un concurrent sérieux.

L’intérieur

Résultat de recherche d'images pour "volkswagen id3 interior"

L’intérieur est aussi fade que l’extérieur. On pose deux écrans, en quelque sorte. Un avec les informations relatives à la vitesse, à l’autonomie restante. Et l’autre écran avec ce que l’on retrouve habituellement. D’ailleurs, on peut permuter les informations du second au premier écran, comme le GPS notamment. Mais ceci à part, on a tout ce qu’il faut dans une voiture, rien de superflu. On n’est pas face à une voiture de passionnés, mais plutôt sur une voiture qui te permet d’aller au travail, faire les courses, d’amener les enfants à l’école. Ce genre de quotidien.

Le prix qui défie toute concurrence ?

Ce qui devient intéressant vis-à-vis de l’ID.3, c’est son prix. En effet, on s’attendrait à un prix très élevé, comme les batteries ont un prix coûteux. Son prix est de 29 990€. Un prix en dessous de la moyenne des voitures électriques, et qui place la ID.3 au même rang que la e-208 voire l’Opel Corsa-e. Avec le bonus écologique, on pourrait avoir cette voiture pour 23 990€. Voire 21 490€ si tu es éligible à la prime à la conversion. Volkswagen prend tout de même le risque de vendre à perte à ce prix-là, puisque l’objectif de l’ID.3 est de faire oublier que la firme de Wolfsburg était au cœur du scandale du Diesel Gate, 4 ans auparavant.

Autant dire que le tarif est alléchant, mais il faudra attendre 2021 pour avoir ce tarif abordable pour une compacte électrique. Au départ, on sera plus proche des 40 000€. Si le prix officiel n’est pas encore annoncé, on sait juste que pour la réserver, il faudra débourser 1000€. Sachant que les livraisons auront lieu courant 2020.

La Volkswagen ID.3 ne doit pas rater le coche. Ce qui semble plus ou moins acquis, puisque plus de 30 000 précommandes ont été réalisés. Maintenant, à voir sur l’année 2020 ce qu’il en est. On n’aura clairement pas les mêmes ventes que la Golf, mais une chose est sûre, elles seront meilleurs que la e-Golf. Il faut dire que l’ID.3 a eu une grosse promotion et ce dès le mois de mars. Même à la télévision, le modèle était dévoilé avec son camouflage. Une pratique rare chez les constructeurs. De plus, les réservations étaient ouvertes longtemps à l’avance, afin de capter les premiers résultats suite aux annonces publicitaires.

La Volkswagen ID.3 s’en sortira-t-elle face à la concurrence ?

D’entrée, Volkswagen a promu l’ID.3 comme LA voiture électrique pionnière de la firme allemande. Elle a pris une longueur d’avance sur ses concurrents, mais elle devra se battre pour pérenniser ses ventes. Elle devra notamment faire face à la Nissan Leaf, qui est la première voiture électrique la plus vendue en 2018. Elle a l’avantage de proposer une autonomie plus élevé que celle de la compacte électrique japonaise, qui ne tardera pas à riposter.

En résumé, la Volkswagen ID.3 ne révolutionne rien, mais elle a le mérite de proposer une alternative électrique de plus, pour les personnes intéressés. Et ce à des tarifs concurrentielles, que l’on ne connaîtra pas avant 2021 cela dit. Ce qui permettra à la compacte électrique de s’en sortir, ce sera la promotion agressive que l’on connaît depuis quelques mois. Maintenant, disons que c’est une voiture utile, qui permet de ne pas payer le plein trop cher. D’autant plus qu’il y aura probablement des facilités de financement, avec notamment la fameuse LOA qu’on ne présente plus.

Elle peut s’avérer être une concurrente sérieuse face aux autres modèles électriques, et répond déjà au problème de l’autonomie en proposant une batterie de 76kWh proposant 550 km d’autonomie, au maximum. Ce qui commence à devenir pas mal. Les modèles nouvellement électrique de PSA, Renault et autres ne proposent pas autant. A part Tesla, bien sûr. Mais l’ID.3 seul n’a pas pour objectif de contrer la voiture d’Elon Musk… Pour le moment.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.