Accueil Actualité A cause des normes, les constructeurs préfèrent vendre les voitures électriques dès janvier 2020

A cause des normes, les constructeurs préfèrent vendre les voitures électriques dès janvier 2020

par Sam

Ce n’est pas tellement étonnant quand on y repense, mais cela reste un fait. On l’a constaté avec la sortie de nombreux modèles électriques pour 2020. Les constructeurs préfèrent vendre ces modèles dès l’année prochaine pour plusieurs raisons. Premièrement, parce que l’amende qu’il faudra payer sera beaucoup plus onéreuse qu’en 2019, puisque le niveau de plafonnement des émissions de CO2, qu’il ne faudra pas dépasser en moyenne, diminuera. Ensuite, parce que les constructeurs font plus de marge sur les véhicules thermiques que celles avec une motorisation électrique.

Ainsi, on observe d’une part les constructeurs qui vont sortir leurs modèles (électrique ou hybride) dès janvier 2020. PSA, Volkswagen, Renault, Hyundai le feront, et d’autres encore. D’autre part, les constructeurs ayant déjà des modèles électriques ou hybrides en catalogue demandent à leurs vendeurs d’orienter les clients vers des modèles thermiques, pendant les 3 mois à venir. Ceci afin de vendre le maximum de véhicules thermiques avant la mise en place des normes Euro 6D en janvier 2020; qui sera plus stricte et qui mettra sur le tapis ces mêmes véhicules. Parce que la gamme de voitures électriques augmente au fil du temps. Dans les faits, les ventes sont très faibles.

Les nouvelles voitures électriques sortent tous en 2020

Autant on encourage les clients à passer par la précommande, pour des modèles qui seront livrés au printemps 2020 (notamment avec l’Opel e-Corsa, la Volkswagen ID 3), autant on ne retrouve pas le même discours lorsqu’il s’agit d’une commande pour la fin de l’année.

L’organisation européenne, Transport & Environment a même fait une découverte puisqu’ils ont eu accès à une lettre provenant du réseau Kia en Espagne, dans laquelle les managers ont demandé aux vendeurs de reporter la vente des voitures hybrides ou électriques en 2020, et ainsi ne vendre que des thermiques d’ici là. Selon la directrice de l’organisation, Julia Poliscanova, les constructeurs disent que les ventes de voitures électriques ne sont pas mirobolants mais cela s’expliquerait par ce type de consigne, qui n’aide pas à la vente de tels motorisations.

Que penser de cette pratique ?

Il n’y a rien d’illégal là-dedans, qu’on se le dise. Si la majorité des constructeurs agissent ainsi, c’est à cause des normes de l’Union Européenne. Ils sont toujours à côté de la plaque comparé à la réalité des faits. Comme le fait de vouloir remplacer le thermique par l’électrique… Alors que cette dernière catégorie pollue beaucoup plus que la première. Seulement, cette pollution est délocalisé en dehors de l’Union Européenne.

Alors c’est clair que les normes de CO2 seront respectés, puisqu’une fois la voiture roulante, elle ne polluera pas. Dans tous les cas, si les constructeurs agissent ainsi, c’est parce que les marges dégagés par la voiture électrique ne sont pas aussi élevés qu’avec sa variante thermique. Le coût des batteries n’y est pas innocent. Même si cette dernière est reporté sur le prix, ce n’est pas suffisant. Rajoutons à cela que moins de clients procèdent à l’achat. La technologie n’est pas du tout prête.

C’est comme si Apple sortait de force l’iPhone en 1998 parce qu’ils veulent vraiment être les premiers sur la technologie. Seulement, dans les faits, c’est trop tôt. Les voitures électriques devraient sortir dans 10 ans au moins, le temps de bien appréhender la technologie. En attendant, les moteurs thermiques marchent très bien. Et mieux que l’électrique. Il suffisait de privilégier les transports en commun (avec le tramway, métro) et les parking-relais si le problème était la pollution dans les centre-villes. De toute façon, c’est chiant de rouler en centre-ville, rien qu’avec les nombreux passants plus la vidéo-verbalisation par caméra.

Reste que les constructeurs vont décaler les ventes des voitures électriques en 2020, car s’ils peuvent éviter une amende onéreuse, c’est ce qui compte au final.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.