Accueil Actualité Volkswagen songe à vendre Lamborghini ou de l’introduire à la bourse

Volkswagen songe à vendre Lamborghini ou de l’introduire à la bourse

par Sam

VAG souhaiterait se séparer de Lamborghini. Elle a, en tout cas, considéré l’option. Deux pistes sont envisagés concernant ce fabricant de luxe. Soit elle serait vendue à un autre groupe, soit elle deviendrait indépendante en étant introduit à la bourse, selon Bloomberg. Comme ce fut le cas de Ferrari, avec succès d’ailleurs.

C’est une décision qui provient d’Herbert Diess, le Président de VAG qui fut récemment nommé comme tel. L’entité VAG veut recentrer ses activités sur les marques Volkswagen, Audi et Porsche. Résultat, Lamborghini, qui ne fait pas partie de ce recentrage, verrait son avenir être tracé autrement. D’ailleurs, une entité juridique ne contenant que Lamborghini est sur le point d’être crée. Si l’introduction en bourse est actée, la valorisation de Lamborghini pourrait s’élever au delà de 10 milliards de dollars. Certes, c’est moins que Ferrari mais c’est tout de même plus qu’Aston Martin.

Même si Volkswagen dément ces informations, il faut savoir qu’en interne, les relations entre le groupe et Lamborghini se sont entachés. La raison est toute simple, puisque depuis quelques temps, le groupe allemand force avec l’électrique dans le but de se racheter une belle image. Résultat, on trouve des ID X dans le lot, mais aussi des Porsche Taycan (on en parlera sur Autolyse mercredi prochain) et les Audi E-Tron en projet notamment.

Lamborghini indépendant

La voiture électrique est un antonyme de la passion automobile et ça, Lamborghini l’a bien compris. Même si elle a développé un véhicule hybride au nom de Sian, développant 812 chevaux avec un V12 atmosphérique de 770 chevaux, et un moteur électrique relié à un super-condensateur qui développe 34 chevaux.

Le problème, c’est que Volkswagen ne veut plus du V12 car il serait trop polluant. Seulement, Lamborghini veut le garder. Résultat, les renouvellements du Huracan et de l’Aventador seront repoussés courant 2024. Le constructeur de luxe songe à utiliser le V12 hybride pour l’Aventador et proposer un V8 chez le successeur de la Huracan au lieu du V10. Ce dernier serait moins iconique.

De plus, Herbert Diess veut appliquer sa politique de réduction des coûts chez Lamborghini également. Cela passerait par un partage des plateformes au sein même des modèles de la marque. Il veut, en effet, rendre Lamborghini aussi rentable que Ferrari.

Quoi qu’il en soit, la vente ou l’indépendance de Lamborghini permettrait au groupe VAG de ne plus avoir à assumer les amendes concernant le taux de CO2 émis à l’année provenant de cette marque de luxe. Il resterait tout de même Bugatti, Bentley a assumer financièrement, mais bon. Il faut croire que Lamborghini serait une plus forte menace à ce niveau…

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.