Accueil Analyse La nouvelle Skoda Octavia marche-t-elle sur les plate-bandes du premium ?

La nouvelle Skoda Octavia marche-t-elle sur les plate-bandes du premium ?

par Sam

Elle est enfin dévoilée en ce jour ! Effectivement, après la présentation de la Golf 8, nous avons désormais le droit à celle de la Skoda Octavia, la berline familiale du groupe ! En effet, en cette fin d’année, le renouvellement des berlines compactes s’opère chez le groupe Volkswagen. La Skoda Octavia qui, malgré ses apparences est considéré comme une berline du segment C suit donc ce planning. Qu’à-t-on de nouveau ? Parce que si chez la nouvelle Golf, on reste consensuel, du côté de Skoda en revanche, on assiste à une montée en gamme assez intéressante !

La nouvelle génération de la Skoda Octavia propose des lignes empruntés à la fois chez sa sœur la Scala, mais aussi chez la Superb. Cependant, la version break pourrait, une fois encore, empêcher la Scala de marcher, tout simplement parce que l’Octavia donne plus envie. En effet, l’équipement de la berline familiale est assez complète, et chose étonnante pour une Skoda, elle propose des options que certaines marques premium proposent en France.

On retrouve notamment l’affichage tête haute, les dernières aides à la conduite comme le détecteur de piéton ou de vélo. Au niveau des optiques, on a l’impression d’avoir une signature lumineuse typiquement présent chez le constructeur de Bavière.

Un intérieur qui se veut de qualité

L’intérieur en jette, clairement. On n’a vraiment pas l’impression d’être dans une Skoda quand on voit ça. Et pourtant ! On sent que la marche tchèque souhaite grimper en échelon. Ainsi, on a également le droit à du plastique moussé de partout, en blanc cassé sur cette version. Les sièges en cuir sont également présents. Au niveau des écrans, on a le virtual cockpit comme c’est le cas sur la gamme Volkswagen en général, ainsi qu’un écran d’infotainement de 10 pouces.

Chose très appréciable pour ma part, c’est le contrôle du volume pour la radio. Il faut tout simplement glisser son doigt sur la barre situé juste en bas de l’écran. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir vu cette réinterprétation chez les autres marques, même au sein de VAG. En tout cas, c’est ingénieux de la part de Skoda.

Sur cette photo, on voit mieux le compteur numérique, qui adopte un style différent. Le volant est sympa et semble en cuir, ce qui est appréciable également. Le levier de vitesse que l’on peut entrevoir est le même qui est apparu sur la Golf 8.

On voit que, suite à la présentation de la Skoda Octavia, la marque tchèque veut clairement monter en gamme. En tout cas, fort de son succès dans les pays de l’est, son pays natal mais aussi la Suisse, nul doute que l’Octavia va d’autant plus marcher avec cette nouvelle version. Et ce d’autant plus que les motorisations seront également hybrides.

Si l’on a le TSI de 110, 150 et 200 chevaux, pour les deux premières puissances, une hybridation légère grâce à un alterno-démarreur de 8 volts peut y être associé. Cela permettrait d’économiser 7% de consommation en carburant, mais aussi de diminuer les émissions de CO2 d’autant plus. Une hybridation rechargeable sera proposée sur l’Octavia également. Cela permettrait d’atteindre une puissance totale de 204 chevaux, avec le 1.4 TSI auquel le moteur électrique sera associée. Le diesel sera présent bien sûr, avec le 2.0 TDI proposant 115, 150 et 200 chevaux également. Elle reste la version la plus plébiscité.

Une berline premium à prix intéressant ?

Chez Skoda, le confort prime et c’est pour ça que l’Octavia gagne en longueur. Ainsi, l’habitabilité arrière est au top, et le coffre gagne en taille. On atteint 600 litres sur la version berline, et 640 litres sur la version break. Il faut savoir que les deux versions font la même taille.

La berline est donc un choix très intéressant, surtout qu’on sait qu’au niveau des tarifs, l’attractivité sera de mise. Seul ombre au tableau, et c’est ce qu’il faut retenir; mais il se pourrait que cette version de l’Octavia propose la majorité de ses équipements en option. On n’aura pas de compteur numérique de série, pareil pour l’affichage tête haute. Pour en bénéficier, ça sera comme sur la Scala. Il faudra allonger 5 SMIC de plus je pense. Reste que, dans l’ensemble, l’Octavia version 2020 promet d’être intéressante. Une version sportive RS sortira par ailleurs dans le courant de l’année prochaine.

Nul doute que l’Octavia saura ravir les suisses, mais aussi les norvégiens. Dans ce pays, c’est le véhicule non électrique qui se vend le mieux. Avec les motorisations hybride, on sent que Skoda souhaite pérenniser ce type de marché. Au final, avec l’évolution qu’à connu la berline familiale, il faut voir la Skoda Octavia comme une Audi A4 à prix coûtant. En tout cas, c’est une façon de parler, car évidemment qu’une marge sera de mise sur le véhicule. Il faut quand même s’attendre à une montée des prix, mais elle ne sera pas excessive je pense. En tout cas, la Skoda Octavia version 2020 est une belle surprise.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.