Accueil Analyse Les berlines de luxe allemandes : Quelles sont leurs caractéristiques ?

Les berlines de luxe allemandes : Quelles sont leurs caractéristiques ?

par Sam

Les berlines de luxe… Ce n’est pas la première fois que j’en parle, mais dans cet article on va surtout s’intéresser à leur aspect technique. Parce que le but de ces berlines, c’est d’embarquer les nouvelles technologies que l’on retrouvera, par la suite, chez tous les autres concurrents. Par exemple, quand un constructeur développe une nouvelle technologie qui s’avère coûteuse, une manière de compenser ces coûts, c’est de la proposer sur ce type de modèle qui coûte généralement plus de 100 000€.

Parce que si ces berlines de luxe sont aussi chers, c’est parce qu’elles proposent des fonctionnalités jamais vu auparavant. Et si elles décôtent énormément, c’est parce qu’une fois que le client a payé la voiture, il « rembourse » une partie du coût de la recherche et développement qui a développé ces technologies.

Les clients qui achètent les Mercedes Classe S, les BMW Série 7 ou encore l’Audi A8 sont ceux qui veulent de la nouveauté, de la luxure (car il s’agit de ça, aussi). En bref, d’avoir une voiture qui s’impose en termes de confort, de praticité et de technologie embarquée. Le propriétaire doit avoir le sentiment d’avoir une voiture en avance sur son temps. Et c’est là toute la promesse de ces berlines de luxe. Elles façonnent l’image de marque d’un constructeur.

Leur but, ce n’est pas d’être vendues à coup de 100 000 exemplaires dans le monde par an, mais d’entretenir l’image de marque premium. Parce qu’évidemment, ce n’est pas l’Audi A1, la Mercedes Classe A ou encore la Série 1 qui se chargeront de ça. Eux, ce sont des produits d’appels, une manière pour un client qui n’a pas encore mis les pieds dans l’univers du premium (neuf) de pouvoir le faire

Dans cet article, nous allons ainsi voir quelles sont les technologies que proposent, d’avance, ces berlines de luxe. Sur ce !

Audi A8

Cette berline s’acquiert à partir de 92 600€ et est sorti en 2017. Techniquement parlant, c’est la plus avancée, car elle atteint le stade 3 (sur une échelle de 5) de la voiture autonome. Autrement dit, elle a déjà la capacité d’évoluer seule en embouteillage, sur la voie rapide ainsi que l’autoroute. Et ce grâce à sa fonction pilote automatique nommé AI Traffic Jam. Il faut savoir que la législation autorise que jusqu’au niveau 2 d’autonomie, et que personne d’autre propose ce stade.

En ce sens, l’Audi A8 demeure très avancée. Son propriétaire n’aura donc pas besoin de toucher le volant sur voie rapide, et ainsi laisser la voiture avancer. Maintenant, en cas d’accident, il ne sera pas couvert. C’est là le problème de la législation qui ne suit pas. Mais qu’importe, Audi montre qu’elle est déjà capable de proposer ce niveau d’autonomie, à l’heure où beaucoup de constructeurs peinent à couvrir suffisamment le niveau 2. Dans les faits, l’équipement sera verrouillé tant que l’état français ne donne pas son aval… Elle peut se garer toute seule également, même sans le conducteur à bord, mais ça ne marchera qu’en lieu clos (comme un garage).

Ensuite, quand on est à bord du véhicule, quand il est éteint, on a l’impression d’avoir une grande surface laquée en noir. En d’autres termes, quand l’instrumentalisation numérique est éteint, les surfaces laquées habillent le décor de manière habile. On distinguera mal les écrans, si on ne connaît pas le véhicule. De plus, au niveau de la console centrale, on a deux écrans. Un placé habituellement pour la navigation et le multimédia; et un autre situé plus bas pour la fonction de climatisation, où encore pour écrire une adresse de destination à la main. On peut effectivement dessiner les lettres de l’adresse sur cet écran.

Enfin, en cas de crash, la suspension active pourra soulever la caisse de 7 cm. Ceci afin que l’impact ait lieu dans une zone plus appropriée.

Mercedes Classe S

La génération actuelle de la Classe S s’apprête à passer à la retraite, pour laisser place à une nouvelle génération dès 2020. Il faut savoir que la Classe S de 2013 (la présente donc) était la première à proposer les dalles numériques qui prenait la moitié de la planche de bord. Tu te rends compte ? Dès 2013 ! Celle qu’on retrouvera par la suite dans la Classe E, puis la Classe A, ainsi que les variantes SUV/coupés etc… Sauf la Classe C, qui devrait apparemment bénéficier du même intérieur que la Classe S, ce qui serait étrange cela dit.

On sait que la Classe S de 2020 aura l’airbag latéral intégral, qui se déploiera de chaque côté du siège. Elle sera disponible en hybride rechargeable, mais d’une autonomie en 100% électrique supérieure à 100 kilomètres. Ce qui est énorme. Après, à part le Parc Assist et le démarrage sans clé, on ne sait rien niveau technologie. Mercedes reste tout de même discret sur sa berline de luxe à venir. Mais elle aura clairement de l’avance technologique.

BMW Série 7

La série 7 actuelle fut restylée cette année, afin qu’elle se mette à la page du nouveau style de BMW qui se veut plus agressif. Au vu des équipements décrits ici, je n’ai pas l’impression qu’elle a réellement une avance technologique. Oui, elle a énormément de choses de série et rien de non négligeable. Elle est très bien équipée, je ne dis pas le contraire. Mais pas de nouveauté en tant que tel. En même temps, la Série 7 est à mi-parcours donc ça peut se comprendre.

Voici donc ce qu’on peut trouver au niveau technologique chez les berlines de luxe allemands. Quelle est celle qui t’intéresse le plus ? Pour ma part, la plus intéressante, c’est l’Audi A8. Mais à condition de programmer le calculateur afin que l’autonomie de niveau 3 soit activée. Oui, je sais, ce n’est pas bien, mais si la technologie est déjà prête à l’utilisation, autant l’utiliser ?

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.