Accueil Analyse Quels sont les modèles utilisés comme taxis en Espagne ?

Quels sont les modèles utilisés comme taxis en Espagne ?

par Sam

Cette année, pour le nouvel an, j’étais parti à Barcelone avec des amis. Dans cet article, je vais surtout parler d’un sujet en particulier, qui m’a assez interloqué quand on se promenait dans la capitale catalane. Effectivement, je vais te parler des taxis que l’on croisait en Espagne. Autant le dire de suite, les modèles utilisés ne sont pas du tout les mêmes qu’en France.

Et pour cause, il s’agissait de modèles low-cost. C’est vraiment la première chose qui m’a interpellé là-bas. Les modèles de taxis utilisés sont des modèles low-cost, contrairement en France où on a souvent de la catégorie D, E récente. Soit des berlines familiales ou routières, si tu préfères. Et les dernières, s’il vous plait.

En Espagne, la marque la plus utilisé comme taxi est forcément Seat, puisque la marque est basé à Barcelone justement. Seulement, le modèle utilisé majoritairement a vu sa production arrêté. En effet, il s’agit de la quatrième génération de la Seat Toledo, produit de 2012 à 2019. Basé sur la plateforme de la Skoda Rapid (qui fut elle-même remplacé par la Scala), la Toledo était le modèle majoritairement utilisé en tant que taxi. Elle était vendu en France jusqu’en 2018, mais en Espagne, le modèle fut arrêté un an plus tard.

Au début, je me disais que lorsque la nouvelle Seat Leon sortira (il y aura une version tri-corps), elle sera probablement utilisé comme taxi. Puis, je cherche une image d’illustration, et celle que je trouve date de 2014. Les modèles n’ont visiblement pas changés en cinq ans.

L’autre modèle de Seat utilisé était la Altea, un monospace. La production fut arrêté en 2015, mais visiblement, les chauffeurs de taxis n’ont pas lâché la bête. Le dernier modèle, plus rare celle-ci, fut la Seat Leon en version break.

Les français sont présents ! Mais…

La seconde marque la plus utilisé en tant que taxi en Espagne, c’est Citroën. Et en première position, on croise souvent la Citroën C-Elysée, la voiture qui est généralement vendue dans les pays en voie de développement. En Espagne, les chauffeurs de taxis ont dû se dire qu’avec la mention « Elysée », ça allait faire riche. On trouvait aussi des C4 Picasso, mais c’était très rare. J’ai du voir un ou deux taxis utilisant ce modèle. Enfin, il y a eu un modèle qui m’a étonné, parce que sa production est arrêté depuis plusieurs années. En effet, j’ai croisé un taxi qui utilisait… Une Peugeot 406 !

Et c’est à peu près tout… Comme tu peux le voir, en Espagne, les chauffeurs de taxis ne faisaient pas péter le crédit de 50 000€ pour acheter une Classe E récente. On a l’impression qu’ils ne veulent pas payer de mensualités chaque mois, quitte à proposer un modèle low-cost pour les clients. C’est sûr que le mec qui va sur le Bon Coin espagnol, qui cherche la 406 à 3000€ ne risque pas de trop se mouiller. Ou alors, ce sont des modèles qui roulent depuis X années…

En tout cas, je trouvais ça intéressant de vous partager les modèles de taxis que l’on trouvait en Espagne, ici en l’occurrence à Barcelone. Si je voyage dans un autre pays dans l’année, je ferai de même. Sauf si l’article bide comme jamais…

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.