Accueil Analyse Porsche, cette marque de prestige qui perd du charme, à mon sens

Porsche, cette marque de prestige qui perd du charme, à mon sens

par Sam

En 2019, Porsche a livré plus de 280 000 modèles, soit plus de 10% par rapport à 2018. Le seul hic, c’est que sur ce chiffre, 92 055 Porsche Cayennes ainsi que 99 944 exemplaires de Porsche Macan ont été immatriculés, soit une hausse de respectivement 29% et 16% par rapport à 2018. Résultat, 68% des véhicules de Porsche concerne des SUV.

C’est ainsi que, lorsqu’on croise des Porsche sur les routes françaises notamment, ce ne sont que des SUV systématiquement. Il peut arriver de croiser des Cayman ou des Boxter, mais c’est tout de même rare. C’est en ce sens que, comme dit dans le titre de l’article, bien que la marque basée à Stuttgart reste prestigieuse, il n’en est pas moins qu’elle a perdu de son charme depuis qu’elle propose des SUV dans sa gamme.

C’est d’ailleurs Porsche qui a été le premier constructeur de luxe à proposer un SUV. Le fameux Cayenne proposé depuis 2004, et qui est aussi le premier modèle de Porsche a avoir énormément décoté. Si bien que l’on peut trouver des Porsche Cayenne de première génération à 8000€. Pendant un moment, les clients désireux de rouler en Porsche se sont laissés tenter, mais ils n’avaient pas pris en compte les frais multiples qui allaient arriver par la suite.

Parce que si la Porsche Cayenne perd autant de valeur, c’est parce qu’en plus de consommer énormément (normal, pour un V6 ou un V8 essence, qui plus est); il faut aussi changer des pièces qui nécessitent, par exemple, de couper le tapis au niveau des sièges quand il s’agit de changer les 2 pompes à essence, situés sous les sièges arrière. Et il n’y a pas que ça, à changer.

Un gros succès des SUV, chez Porsche

En tout cas, le succès de la Cayenne a inspiré Porsche, qui a lancé, quelques années plus tard, la Porsche Macan. Un modèle qui est accessible dès 61 460€ et qui peut aller jusqu’à 93 859€ (sans options) pour la version Turbo. Ainsi, il ne passe plus un jour sans que l’on croise un des deux SUV de la marque.

De plus, Porsche a également donné des idées aux autres constructeurs de luxe. Parce que le lancement des SUV a redressé les ventes du constructeur de Stuttgart. On le constate, plus de 60% des ventes sont des SUV. S’être lancé dans ce type de véhicule a été une manne financière intéressante pour eux.

Ainsi, et surtout ces dernières années, d’autres constructeurs comme Lamborghini ou, plus récemment, Aston Martin se sont lancés avec respectivement l’Urus et la DBX. Pour cette dernière, il est même question de survie, car Aston Martin est dans le rouge. Ils ont vu que Porsche s’est bien redressé financièrement avec le lancement du Cayenne, puis du Macan. Qui plus est, les clients qui ont acheté ces modèles ne s’étaient, jusque là, pas intéressés par les modèles classiques.

Les autres constructeurs de luxe se lancent aussi

L’Aston Martin DBX est vraiment un copier-coller de la Porsche Cayenne, si l’on me demande. Pour moi, malgré ce que le constructeur britannique dit, je ne retrouve pas l’âme d’Aston Martin dans ce véhicule. Après, s’ils ont besoin de ce modèle pour se redresser, soit. De toute façon, ils trouveront des clients qui mettront 200 000€ dedans, je ne me fais pas de soucis pour eux.

D’autres constructeurs de luxe vont aussi proposer des SUV, comme Ferrari aussi. Le pire, c’est le combo SUV et électrique, dont je parlerai dans un autre article. La prochaine génération de Porsche Macan sera d’ailleurs proposé en électrique, avec, dans un premier temps, les variations thermiques proposés à côté.

C’est là que l’on voit que Porsche reste tout de même une marque de prestige, mais le fait de s’être laissé tenter par la facilité avec la commercialisation des SUV est dommageable. Après, je ne leur jette pas la pierre pour autant, parce qu’ils ne font que répondre à une forte demande. Au niveau commercial, c’est très bien calculé, parce qu’au final, Porsche frôle les 300 000 immatriculations en 2019.

Les deux SUV se vendent très bien, preuve qu’un public était présent et qu’ils ont su les capter. Comme Porsche ont été les premiers à se lancer, même si les autres constructeurs du même niveau en proposeront, les clients auront toujours en tête de se diriger vers Porsche. Disons que c’est le côté « passion automobile » qui en prend un coup.

Maintenant, les autres modèles de la marque existent toujours et continuent de se vendre. Le succès des SUV permet de maintenir d’autant plus le reste de la gamme Porsche. Donc la passion automobile est quand même présente chez eux, au fond. C’est juste qu’ils tentent de la maintenir avec leurs SUV. De toute façon, un client qui prend une Macan ne prendra jamais de Cayman, donc partant de là. L’inverse est possible cependant.

Cela peut également t'intéresser

Écris un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.